Espace personnel

2018, une année pleine de promesses

A l’occasion de la cérémonie des vœux du personnel de l’AAFS organisée le 20 janvier dernier à la Maison pour Tous d’Anglet, plusieurs salariés de l’Association ont été honorés pour leur fidélité et au-delà pour la longévité de leur carrière professionnelle. Qu’ils soient une nouvelle fois félicités pour leur parcours et remerciés pour leur engagement au service des familles, au service des enfants.

La longévité des carrières d’assistant maternel est moins grande aujourd’hui. Et c’est un vrai problème en ceci qu’il participe d’un manque d’assistants maternels pour répondre aux besoins des familles. Ainsi, le recrutement massif d’assistants maternels entamé fin 2017 prendra toute son ampleur en 2018. Nous avons 125 assistants maternels aujourd’hui, notre objectif est d’en compter 175 à la fin de l’année et continuer ce processus de recrutement sur le même rythme en 2019.

Pour l’heure, les recrutements se font essentiellement sur la Crèche familiale, mais nous souhaitons créer des structures parallèles à la fois pour accélérer les recrutements et permettre les évolutions de carrières au sein même de l’AAFS : un pôle Petite enfance (comprenant les services de la Crèche familiale et du Relais Assistants Maternels) ouvrira ses portes à Tarnos en janvier 2019, une maison d’assistantes maternelles verra le jour sur l’Ilôt Bovero d’Anglet en septembre de la même année, tandis qu’une autre accueillera des enfants à partir de la fin de l’année 2019 au quartier Sutar, toujours à Anglet. La demande est telle à Anglet qu’une troisième Maison d'Assistants Maternels est à l’étude, le tout se faisant en partenariat direct avec la Mairie. D’autres projets, encore à l’état embryonnaire, sont à l’étude à Saint-Jean-de-Luz ou Hendaye.

Ainsi donc, l’AAFS doit répondre à une demande très importante de la part des familles. En 2017, elle a d’ores et déjà répondu sur le plan qualitatif en professionnalisant le métier d’assistant maternel et en revalorisant leurs conditions de travail ; en 2018, elle relèvera le défi de la quantité.